Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UVC

Le meilleur moyen de connaitre le monde c'est en l'écoutant.

La représentation des genres dans la grèce antique et sa mythologie - partie 5 : genre masculin : un genre qui doit répondre à un idéal ?

 

  • Un genre qui doit répondre à un idéal ?

 

Le genre masculin doit répondre à un idéal héroïque, de nombreux héros répondent à cet exemple : Hercule, Persée, Jason, Ulysse…

 

Tout d’abord, le héro par excellence se doit d’être fort : « le vainqueur de Troie » ; « le pilleur de villes ». Ulysse est décrit comme un grand guerrier, le héro de la guerre de Troie qui a mené son armée jusqu’à la victoire. Il est décrit comme le « leader » de son groupe : « maître » ; »compagnon ». Les dieux tels qu’Arès (dieu de la guerre) représentés avec une forte musculature, avec de la puissance, participent au culte de l’homme fort et à celui du culte du corps masculin

→ Les hommes d’aujourd’hui sont valorisés lorsqu’ils sont forts, musclés… Dans les films il y a toujours un héro qui sauve toutes les autres personnes notamment avec les fils de super-héros avec Spider-man, Thor ou Batman. Ces super-héros sont destinés à être braves et forts au péril de leurs vies.

 

Le héros se doit d’être intelligent : « plus malin que les autres », « malin et filou ». De ce fait il atteint un rôle dans lequel il devient spécial même par rapport aux autres individus formant son genre. L’homme prend alors l’allure d’un dieu.

→ Un homme atteignant un physique athlétique est valeureux est considéré comme un « Apollon » ayant « un corps de dieu ». De nos jours, les héros actuels des fils sont très souvent présentés comme malins effectuant de grandes stratégies…

Louis Pallière, peinture, Ulysse et Télémaque massacrent les prétendants de Pénélope, 1812

Louis Pallière, peinture, Ulysse et Télémaque massacrent les prétendants de Pénélope, 1812

Ce genre de héros sont promis à de destins tragiques remplis, comme le dit Vernant, de plein « d’aventures ». Jean-Pierre Vernant donne la parole au héro mythique Achille et dit : « Achille, disait-on, avait à choisir entre une vie brève et glorieuse et une vie longue et sans gloire, et pour lui il n’y avait pas d’hésitation, de doute : il fallait choisir la vie glorieuse, la mort héroïque en pleine jeunesse, parce que la gloire d ‘une vie brève s’accomplissant dans une belle mort valait bien davantage que tout le reste. Maintenant il dit exactement l’inverse. Une fois qu’on est mort si on avait encore le choix on préférerait être un paysan.

→ Encore aujourd’hui, de nombreux hommes sont conditionnés afin de se sacrifier pour des actes héroïques ; par exemple les militaires (majoritairement des hommes) . Bien que cela soit bénéfique, ceci devient une obligation et non un choix personnel sans lequel il y aurait beaucoup de honte. Le service militaire par exemple a longtemps été obligatoire pour les hommes afin de les préparer au mieux à la guerre, à l’acte héroïque et au sacrifice.

 

Le genre masculin est donc associé à l’héroïsme qui devient une véritable ligne de conduite et un code d’honneur à suivre pour les hommes. Ceci reste l’idée qui a le moins évolué jusqu’à aujourd’hui.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article