Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UVC

Le meilleur moyen de connaitre le monde c'est en l'écoutant.

Journal d'une fille grosse - Creepypasta

Journal d'une fille grosse :

Auteur : https://creepypastas.com/diario-de-una-nina-gorda.html

Traduction de l'espagnol : Amandine Rossato

Journal d'une fille grosse - Creepypasta

Cher journal,

C'est comme ça que je suis supposée commencer, non ?  Je n'ai jamais tenu de journal auparavant, et je ne veux pas le faire, mais l'hôpital m'a dit que je devais le faire dans le "cadre de mon traitement". Grossier.

Laissez-moi rembobiner un peu.

J'ai toujours été en surpoids, depuis que je suis bébé. J'ai fréquenté une école chrétienne stricte, heureusement, je n'ai jamais été victime d'intimidation (mais j'ai toujours remarqué comment les autres enfants me regardaient).

Ca a empiré au fur et à mesure que je grandissais, ça semblait s'étendre dans toutes les directions, sauf celles que je voulais...

Ainsi je ne suis pas seulement grosse, mais aussi faible. Je te laisse imaginer le bien que ça a fait à mon ego.

A cause de mon poids, j'ai toujours détesté les cours d'éducation physique. Tout d'abord car on devait se déshabiller devant d'autres filles belles et minces qui vous observaient du coin de l’œil. Dieu, tu n'imagines pas le mal que j'ai à écrire ça. Je pouvais sentir tout mon corps rougir quand leurs yeux se posaient sur moi. Mais aussi car après ça, venait l'exercice en tant que tel. Ils me donnaient de terribles douleurs à la poitrine et je ne pouvais pas courir plus de 100 mètres, et je n'ai même pas essayé les sports d'équipe (mais personne ne m'aurait choisi de toute façon).

J'ai essayé les diètes. Toutes les diètes que vous pouvez imaginer. Atkins, soupe à la citrouille, 5 : 2. Nommez-en, je les aurai déjà essayées. Mais elles ne fonctionnaient jamais, et je finissais toujours par prendre du poids.

Les choses sont devenues très difficiles ces deux dernières années. J'ai commencé à avoir des douleurs  à la poitrine et on a dû m'emmener d'urgence à l'hôpital. Les docteurs m'ont dit que mon poids était dans un niveau dangereux et que mon cœur souffrait en conséquence. Que je devais changer mes habitudes. Mes parents m'ont supplié de le faire. Ils m'ont acheté tous les aliments indiqués et m'ont même observé en train de les ingérer. Mais est-ce que j'ai changé ? Non. J'étais toujours la gloutonne obèse que j'avais toujours été.

J'ai pris du poids. Je sais ce que vous êtes en train de penser : pourquoi. Pourquoi je me faisais ça à moi même. Pourquoi je me faisais non seulement souffrir moi même, mais mes parents aussi. Bien, journal, je vais te le dire. PARCE QUE JE N'AI AUCUN CONTRÔLE SUR MOI MEME, EVIDEMMENT. Merde. Je me déteste. Je peux sentir mes bourrelets de graisse. Je déteste faire du shopping. Rien ne me va. Parfois, je m'assieds sur mon lit et je me lamente sur le peu de contrôle que j'ai sur ma vie.

 

03/20/15

Je le sais, journal, j'ai oublié d'écrire la date la dernière fois, mais il s'est passé presque trois semaines. Je suis retournée à l'hôpital à cause de mes douleurs à la poitrine. Les docteurs ont été durs, j'ai vu des psychologues au sujet de mon poids. Mais au delà de ça, il n'y a pas grand chose à signaler.  Je suis toujours une grosse. Et peut être que je le serai toujours. Je vous dirais quand j'aurai perdu quelques kilos. Mais cela peut prendre du temps.

 

...

 

Bonjour, les gens de Reddit.com

Je suis le père d'Eva, l'auteur de ce journal. Ma famille est dévastée et traverse un moment très délicat après la mort de ma fille la semaine dernière.

Eva souffrait d'anorexie nerveuse depuis de nombreuses années. Au final son cœur ne pouvait plus le supporter et a fini par abandonner.

Il est clair pour moi, en lisant son journal intime -que je n'avais pas vu jusqu'à ce que j'ai l'occasion de fouiller sa chambre-, qu’Éva a également développé un trouble dysmorphique grave du corps, lui faisant croire qu'elle était en surpoids.

Elle pesait 27 kilos, exactement, quand elle est morte. 

C'était une décision difficile, mais je voulais publier son journal afin que les autres souffrant de ce trouble, ou connaissant quelqu'un qui l'a, sachent ce que c'est.

Parfois, les arbres ne vous permettent pas de contempler la forêt dans son intégralité.

Journal d'une fille grosse - Creepypasta
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article