Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UVC

Le meilleur moyen de connaitre le monde c'est en l'écoutant.

La première voyante - conte

Photo de Scott Rodgerson

Photo de Scott Rodgerson

La première voyante :

Autrefois vivait une personne dotée d’un pouvoir spécial, qu’on qualifierait aujourd’hui de malédiction. Avant de vous dévoiler la nature de son pouvoir et de gâcher le suspens je vais vous raconter son histoire.

Cette jeune fille vivait dans un petit village d’une centaine d’habitants au milieu de la campagne, il n’y avait que très peu de personnes de son âge et seule une d’entre elle était son amie. Les autres habitants la considéraient comme maudite, sûrement à cause de son passé. Il faut les comprendre, l’époque dans laquelle ils vivaient était dominée par l’Église qui croyait dur comme fer en la sorcellerie et, qui réprimandait par la force et la violence les personnes considérées comme des sorcières. Malheureusement pour elle, sa magnifique particularité l’a non seulement exclue de la société et fait d’elle une paria, mais l’a aussi mise sur la liste noir. Elle était une sorcière, en quelques sortes… Durant cette période sombre de l’histoire, les personnes possédant des dons tels que les siens ont été décimées, mais la plupart des condamnés à mort étaient de simples innocents. Son peuple a donc décidé de se protéger et a pris les armes pour la première fois au milieu de cette époque, mais cette action les as conduit à leur perte comme, si vous voulez mon avis, toutes les autres actions qu’ils auraient pu faire. Pourtant les « sorciers » tels qu’on les appelaient avaient deux choix : aider leurs alliés à faire la guerre ou rester passifs mais être rejeté des leurs, et donc être condamnés à mort. Un choix difficile étant donné qu’ils n’avaient aucune chances dans tous les cas. Elle a choisi la guerre.

Elle a passé de nombreuses années avec son amie d’enfance, une simple humaine bien différente d’elle. Eliotte a été sa meilleure amie de la petite section jusqu’au début de la guerre, et elle le serait sûrement encore si la vie ne les avaient pas séparés de force. Ces deux là étaient complémentaires, elles se connaissaient tant qu’on aurait dit qu’elles étaient connectés mentalement ! Certains disent même que l’une pouvait ressentir ce que l’autre ressentait et vice versa, et je ne vais pas aller à contre-sens de cette théorie. En effet, j’ai déjà dit plus tôt qu’Elle était spéciale, elle savait faire énormément de choses, interpréter les émotions des gens en lisant leurs âmes en faisait partie. De nos jours on pourrait la comparer à une voyante, elles descendent d’ailleurs toutes d’elle. Mais sa force, son pouvoir, c’est diminué avec le temps en se transmettant à ses descendantes. Elle était puissante, très puissante, tellement puissante. Elle savait faire des choses tout bonnement incroyables. Mais elle ne s’en est rendue compte qu’au fur et à mesure de sa vie. Elle n’a jamais eu de parents qui auraient pu lui enseigner comment utiliser ses particularités, elle a du apprendre seule à lire toutes les couleurs des âmes, elle a du apprendre seule la notion de confiance et de trahison, elle a du apprendre seule à trier toutes les pensées désordonnées que des inconnus lui envoyaient dans la rue, elle a du apprendre seule ce qu’était la mort et comment y faire face, elle a du apprendre seule à vivre et à survivre ce qui n’est pas chose aisée quand on vit seule dans une vieille ferme dès l’âge de cinq ans. Elle a appris avec le temps qu’elle ne pouvait compter que sur elle même pour faire face à la vie. Sur elle même et sur sa meilleure amie. Elles ont gardé contact longtemps après le commencement de la guerre malgré les interdictions de l’État, elles n’étaient prêtes à renoncer l’une à l’autre sous aucun prétexte. Mais la vie les a forcées à perdre ce maigre espoir qu’elles avaient gardé. Leurs échanges ont étés découverts et toutes deux ont étés repérées par l’État. Elle c’est tiré avec un simple avertissement car son peuple avait besoin d’elle pour la guerre mais Eliotte, jugée inutile, a été accusée de trahison par l’État et a été condamnée à mort.

Elle a senti la douleur que sa meilleure amie, et seule amie, ressentait jusqu’à la fin. Elle a senti une corde se resserrer sur son cou en même temps que celle-ci tuait son amie, elle a senti sa douleur, elle a senti ses regrets, elle a ressenti sa tristesse, mais avant tout elle a ressenti sa peur. Alors elle a fait ce qu’elle a pu pour se calmer et rassurer son amie. Ca a fait son effet et elle a fini par se calmer. Elle ne voulait pas la laisser seule traverser les voiles des mondes. Encore une fois Elle était spéciale, alors elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour l’envoyer vers un monde meilleur, dans le meilleur des mondes possibles. C’était, entre autre, une des choses dont elle était capable. Vous vous doutez bien que ces talents ne vont pas être tous cités un par un dans ce texte à moins que vous ne souhaitiez lire une encyclopédie de cinq cent pages sur le sujet. De plus, comme je l’ai dit plus tôt ces talents sont innombrables alors, cher lecteur, je vais te demander de faire preuve d’un peu d’imagination.

Après cet événement, Elle ne fut plus jamais la même, elle décida de s’engager dans la guerre dans un but peu louable : la vengeance. Elle voulait faire souffrir tous les humains, qui pour elle étaient tous responsables de la mort de sa seule confidente. Son caractère autrefois doux et serviable devient empli de haine et de violence, ce fut la fin de l’ange qu’elle était autrefois. Mais c’était la plus forte de son peuple, la plus forte d’entre tous. Quand elle décida de s’impliquer dans la guerre et se mit à tuer des innocents au passage… ce fut un véritable carnage. La chasse aux sorcière fut déclarée, les hommes c’étaient mis en tête de toutes les exterminer, et d’exterminer Elle en particulier. Plus le temps passait, plus les gens se faisaient tuer, plus Elle s’énervait, plus elle devenait violente, plus les gens se faisaient tuer…

Au début elle était un point fort pour les siens, mais au fur et à mesure Elle est devenue incontrôlable jusqu’au jour ou elle a commis l’irréparable. A ce moment là, elle tuait déjà les humains par centaines en les faisant se jeter d’un pont ou d'une falaise, elle faisait toujours preuve d’imagination quand il s’agissait de meurtre et Elle effrayait tout le monde. Elle savait qu’elle n’aurait pas du se comporter comme ça, qu’Eliotte n’aurait pas été fière d’elle, mais elle ne pouvait s’en empêcher. Son envie de vengeance était si forte… Plus forte que tout… Plus forte que sa raison… Et un jour un des siens lui a fait des reproches. Tellement de reproches. Et Elle ne l’a pas supporté. Elle c’est énervée et ne c’est plus maîtrisée. A ce moment là, elle ignorait que son pouvoir marchait sur les siens, et, quand elle a souhaité qu’il finisse comme un de ces stupides humains, elle ne pensait pas qu’il allait l’écouter, elle ne pensait pas qu’elle contrôlerait son esprit aussi facilement. C’est ce jour la qu’elle a compris l’étendue de son pouvoir. Le temps qu’elle réalise ce qu’il se passait celui-ci avait déjà sauté dans le vide et il était trop tard pour revenir en arrière. Les « sorciers » ont donc décidé de se venger sur elle, de mettre fin à ses actes. Mais elle était encore en pleine hystérie et n’a pas vu ça de la même façon qu’eux. Dès que ceux-ci ont commencé à venir vers elle… Elle a perdu tout contrôle. Elle les balançaient de tous les côtés, les forçant à s’entre-tuer, sachant ce qu'ils allaient faire avant même qu'ils ne bougent, anticipant tous leurs mouvement, et réagissant encore plus vite en les les manipulant aussi facilement que l'on casserait un château de cartes en soufflant dessus. Il lui a fallu plusieurs semaines pour réussir à se calmer.

Quand Elle est revenue à la raison elle n’a trouvé que désolation sur son passage, tout était mort, détruit ou brûlé. Elle n’a pas supporté ce qu’elle avait fait et à décidé de se jeter du haut d’une falaise.

Plus tard, les hommes ont dit que c’étaient eux qui avaient gagné cette guerre, et c’est vrai, mais tout est grâce à Elle, enfin « grâce » ; s’il est possible de remercier une femme qui a exterminé son propre peuple lors d’une crise de folie. Les hommes ont remporté la guerre contre les sorciers grâce à une sorcière. Mais elle a toujours su qu’elle ne pouvait compter que sur elle même et sur Eliotte, alors comment continuer à vivre sainement sans sa raison de vivre ?

 

Amandine Rossato // La première voyante

Photo de Stephen Leonardi

Photo de Stephen Leonardi

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fayard 05/07/2018 23:42

J'aime bien, mais pas sûr qu'à cette époque il y avait des autoroutes